COUPS DE COEUR

3 coups de cœur de la rentrée littéraire

LE JOUR D’AVANT de Sorj CHALANDON

COUV_JOUR_DAVANT_CHALANDON

Dans aucune sélection de prix automnaux, et c’est très bien comme ça. Cela nous offre totale liberté de lecture pour retrouver le Chalandon concerné – engagé de « Mon traitre » et sensible d' »une promesse ».

Ne laissez pas passer votre tour !

FEMME A LA MOBYLETTE de Jean-Luc SEIGLE

FEMME_A_LA_MOBYLETTE

Il y a des auteurs comme ça en qui on a totalement confiance lors de la sortie d’un nouveau roman. Jean-Luc Seigle est de ceux là. Même attention, même sensibilité pour les destins fragiles, cabossés.

Un très très beau roman, qui donne envie de découvrir ou de relire « En vieillissant les hommes pleurent »

L’ART DE PERDRE d’Alice ZENITER

ART_DE_PERDRE

Je n’avais pas été attirée plus que ça par les deux précédents romans d’Alice Zeniter. Sans doute ai-je eu raison d’attendre « l’Art de perdre » pour découvrir sa belle et sensible plume dans une magnifique fresque romanesque et historique.

A travers le destin de 3 générations successives, c’est non seulement l’histoire des relations franco-algériennes qui est revisitée mais aussi la question de l’identité.


DENALI de Patrice GAIN

COUV_DENALI_GAIN

Dans les territoires immenses du Montana, Matt Weldon, adolescent livré à lui-même et maltraité par l’existence, tente de renouer avec ses origines et fouille le passé d’un père décédé dans l’ascension de la montagne Denali et d’une mère internée.

Il découvre au fil des jours une vie qu’il ne soupçonnait pas, partagé entre l’admiration et la stupeur. Incontrôlable et dévasté, son grand frère Jack est habité par une rage qui poussera son frère à commettre l’irréparable.

Patrice Gain nous parle de l’Amérique et rappelle des auteurs comme David Vann et Ron Rash.

Denali est un récit sombre et puissant, qui mêle avec un bonheur certain des genres différents : nature writing mais aussi roman noir, drame social et roman d’apprentissage.

Premières phrases

« C’était le premier matin de mois d’août. Une chaude journée d’été s’annonçait. Une de ces journées où la chaleur évapore votre énergie et vous laisse apathique. J’étais assis contre les planches disjointes du poulailler, près du potager. Les poules grattaient la terre et picoraient en caquetant. Une coccinelle jaune, avec sept points noirs, s’était posée sur les pages du livre «into the wild» que je n’arrivais pas à lâcher, puis elle était remontée le long de mon avant-bras. »

FARALLON ISLANDS de Abby GENI

COUV_FARRALLON_ISLANDS

Miranda, photographe spécialisée en paysage extrême, débarque sur les Iles Farallon où elle rejoint une petite communauté de biologistes pour une année de résidence.
Cet archipel d’îles à une quarantaine de kilomètres de San Fransico est le sanctuaire des phoques, requins, baleines et autres spécimens sauvages.

Dans ce décor hostile ballotté par la mer et les vents va se jouer un huis clos inquiétant en compagnie de six obsessionnels taiseux et appliqués.

L’écriture d’Abby Geni, jeune auteure passionnée par le rapport qu’entretiennent l’homme et la nature est descriptive et vive.

Une atmosphère à la Hitchcok… Avis aux lecteurs de David Vann  !

PARMI LES VIVANTS, ABEL de Valie Le GALL et Alex COUSSEAU

COUV_PARMI_LES_VIVANTS_COUSSEAU

Abel, garçon étrange et fascinant vêtu d’un long manteau noir, fait irruption dans la vie d’Inoke, Esther et Vlad. Il passe par les fenêtres au lieu de franchir les portes et cache dans sa poche une mystérieuse relique en forme de cœur vieille de 3 siècles. Mais d’où vient-il ?

Les trois amis sont décidés à percer ce secret qui les mènera loin dans le passé et au plus profond de leurs désirs cachés…

Une écriture alerte et rythmée pour ce roman choral qui donne la parole à chaque personnage.

Une touche de fantastique et du mystère, impossible de dormir tranquillement avant d’avoir lu la dernière page de ce roman !

A partir de 12 ans